IMM | Institut des métiers de la musique

les intervenants à l'IMM en février 2016

Apprendre à bondir et rebondir

Un succès est souvent attribué à la qualité de l’artiste ou de sa production et éventuellement à la justesse de la mise en marché (stratégies marketing adoptées). Un échec, paraît-il, repose généralement sur les épaules du diffuseur et du distributeur. L'absence de visibilité, peu, voire pas, de concerts ou encore un manque de mises en place initiales leur sont souvent reprochés. En fait, toutes les raisons d’un succès ou d’un échec sont dans la nature, et même si toutes les actions sont prévues sur le papier (et des fois même contractuellement), il est très difficile d’impliquer fortement et au même moment des acteurs plus ou moins partenaires, plus ou moins concurrents et plus ou moins gagnants...

tete-squelette-tyranosaure

Un point de vue sur le streaming

Un article intéressant qui met en parallèle le développement de la radiodiffusion et du streaming. Intitulé «Traces de streaming» et publié sur le site du label Juste Une Trace, l'auteur livre quelques réflexions et repères historiques pour comprendre l’économie de la musique. Le point de vue d'un label indépendant et des interrogations sur la présence de son catalogue dans les offres des plateformes de streaming.

Lire l'article

Vous voulez travailler dans la musique ?

Notre école est pour vous !