IMM | Institut des métiers de la musique

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • (+33) 1 47 70 14 64
les intervenants à l'IMM de decembre

C'est l'artiste qui provoque l'étincelle

Théoriquement, la demande est le pôle le plus important d’un marché et son analyse doit s’effectuer ponctuellement. Pourtant, cette analyse, aussi poussée soit elle, ne permettra jamais totalement d’éliminer toutes les incertitudes. En matière de musique, nous sommes également sur un marché de l’offre qui nécessite des incitations et des stimulations soutenues. Trop de facteurs environnementaux peuvent venir contrarier des objectifs et même remettre en question l’expertise des plus performantes. L'application de simples formules ne suffit pas pour conduire un projet...

mur de photos d'artistes connus

Halit Uman à l'IMM

Quelles sont les fonctions d'un éditeur ? Quels sont les usages de l'édition musicale ? Quel avenir pour le métier d'éditeur ? ...

À l'IMM, depuis toujours, nous attachons une grande importance à l'édition musicale.
Pour illustrer nos propos, lever le voile sur des pratiques souvent méconnues et échanger avec les étudiants sans manier la langue de bois, nous organisons des rencontres avec des éditeurs passionnés. Parmi eux, éternellement jeune et ouvert, Halit Uman, présente son histoire, plusieurs décennies à côté d'artistes, de pop stars, de grands producteurs, d'indépendants et de majors...

photo de scene de concert

L'IMM à la SACEM

Depuis 1999, à l'initiative de Maurice Pham et de Paul Bessone, une rencontre tout à fait particulière à la SACEM est organisée. Nous faisons découvrir aux étudiants de l'IMM un département unique au monde dans les sociétés d'auteurs : les services musicaux.

Ces services comptent maintenant 23 experts musicaux, des musiciens à l'oreille absolue, chargés de vérifier en toute objectivité les partitions ou les enregistrements des oeuvres déclarées ou encore les programmes diffusés. Ils se penchent notamment sur les arrangements afin d'observer l'apport créatif...

photo d'erick viollet

Bonne Synchro avec Erick Viollet

Le marché mondial de la synchronisation représente plus de 320 millions de dollars pour les producteurs d'enregistrements, soit 2% des revenus mondiaux de la musique enregistrée (source IFPI - année 2013).
En France, les chiffres ne sont pas publiés mais nous savons tous que la présence de la musique dans les films, les séries TV, les jeux vidéos et dans la publicité audiovisuelle représente des revenus pour les producteurs et les artistes. Ces utilisations génèrent également des droits pour les éditeurs et les auteurs.

Une synchro peut aussi être au coeur d'une stratégie de développement pour un artiste et vecteur d'une forte valorisation et  identification d'une marque...

Vous voulez travailler dans la musique ?

Notre école est pour vous !