IMM | Institut des métiers de la musique

Regards sur le livestreaming

1 juil. 2021

Regards sur le livestreaming

Entre mars et décembre 2020, le site BandsInTown, qui offre un service d'annuaire de concerts personnalisé, a référencé près de 63 000 livestreams de quelques 19 000 artistes diffusés en direct sur Internet. Concerts virtuels, captations de prestations sans public, live sessions intimistes et régulières, les artistes, interdits de concerts pendant la pandémie de Covid-19, ont privilégié ce moyen pour maintenir le contact avec leurs fans. La crise sanitaire a accéléré développement de cette nouvelle forme d'exploitation hybride du spectacle vivant de musique, qui a connu ses premiers succès commerciaux.

Niall Horan

Lancée en juin 2020, la plateforme de livestreaming et de billetterie américaine Driift faisait état de 400 000 billets vendus entre 12 et 25 dollars l'unité pour une quinzaine de shows diffusés en direct ; avec des jauges pouvant aller de 3000 personnes pour Sleaford Mods à 15 000 pour Biffy Clyro, 36 000 pour Nick Cave, 70 000 pour Andrea Bocelli, et jusqu'à 127 000 pour Niall Horan. Le site anglais Festicket, spécialisé dans le tourisme festivalier, a écoulé 50 000 billets à 13 euros pour les 25 livestreams de concerts programmés l'an dernier depuis les Pays-Bas, le Royaume Uni, l'Espagne, le Costa Rica ou le Chili. Et le service de diffusion de concerts américain Stage It, qui propose des formules d'abonnement, a vendu près de 650 000 billets pour plus de 6200 livestreams, soit une centaine de billets par livestream en moyenne. 

Sleaford Mods

Au cours des derniers mois, les principaux acteurs de la musique se sont positionnés sur ce terrain. Le numéro un mondial de la promotion de concerts Live Nation a pris une participation dans la plateforme de livestreaming payante Veeps, et sa filiale Ticketmaster a lancé un service de billetterie dédié à la diffusion de concerts en direct sur Internet. Le numéro un mondial de la musique enregistrée, Universal Music, s'est associé avec les groupes coréens Big Hit Entertainment et YG Entertainment pour lancer une plateforme de livestreaming commune. 

Sony Music et le géant de l'Internet chinois Netease ont quant à eux rejoint un tour de table qui a investi 15 M$ dans la plateforme de live streaming californienne Maestro. De son côté, Warner Music a investi dans la plateforme de diffusion de concerts virtuels américaine Wave, et la plateforme de streaming française Deezer a effectué un investissement stratégique dans le service de livestreaming américain Dreamstage.

Nick Cave

De nombreuses questions restent en suspens, cependant, concernant le potentiel de ce nouveau marché à la croisée du live et de la musique enregistrée ; sur ses risques de concentration ; sur la définition du rôle de chacun, tout au long de la chaîne de valeur de la musique, dans le développement de cette nouvelle exploitation ; sur ses modalités... Sans parler de la question du partage des droits et des revenus ; ni du risque de domination du secteur par les GAFAM, dont les plateformes de diffusion, de Facebook à Youtube en passant par Twitch (propriété d'Amazon), ont été les principaux bénéficiaires de l'afflux de nouveau contenus en provenance du livestreaming au cours de la crise sanitaire.

Les étudiants de l'IMM ont eu à cœur de vérifier quelle était la perception de tous ces enjeux lors d’une table-ronde avec professionnels organisée en avril 2021, avec les interventions de Jean-Pierre Vivante (directeur de la salle de concert Le Triton), Sophie Louvet (attachée de presse du Festival de jazz de St Germain des Près), Jean-Louis Couléard (régisseur de tournées chez Dragon Force), et Gabriel Hallé (manager digital du Labo-M) ; ainsi que la participation de Paul Bessone (directeur de l'IMM) et de Philippe Astor (journaliste indépendant).

Les avis des professionnels de la musique sur le livestreaming sont variés. Le sujet est important et sera peut-être déterminant pour l’avenir du spectacle. Nous mettons à votre disposition deux vidéos d’une vingtaine de minutes issues de la table-ronde ici : PARTIE 1 et PARTIE 2

Vous pouvez aussi consulter une synthèse de l’enquête Livestreaming réalisée avec des étudiants de l’IMM. Un sujet intégré dans le programme évolutif de l’IMM.

Merci à Philippe Astor (@musiczone) pour l'article et les cours qu'il anime

Vous voulez travailler dans la musique ?

Notre école est pour vous !