IMM | Institut des métiers de la musique

Le diplôme fait-il encore recette ?

5 sept. 2018

Le diplôme fait-il encore recette ?

C'est une question que plusieurs étudiants potentiels peuvent se poser lorsqu'ils s'adressent notamment à une école comme l’IMM. Depuis toujours, le diplôme doit attester d'un certain niveau de connaissances acquises. Il servait à trier puis à sélectionner des individus. Le diplôme est-il encore si important ? Vaut-il vraiment quelque chose aux yeux des entreprises qui recrutent ?

Depuis 20 ans, l'Institut des Métiers de la Musique forme de véritables couteaux suisses du Music Business. Des jeunes qui souhaitent travailler dans la musique, pas forcément en production, en édition ou dans le spectacle vivant, mais un peu dans tout, comme les entreprises le font finalement. Dans ces conditions, difficile de faire administrativement reconnaître un diplôme qui prend en considération plusieurs métiers, plusieurs secteurs complémentaires mais différents et donc plusieurs conventions collectives. Malgré tout, même si le diplôme de l'IMM n’est pas encore inscrit au répertoire national, les entreprises, elles, reconnaissent depuis longtemps les compétences des étudiants de cet établissement. Avoir des compétences et un savoir-être sont des points bien plus pertinents pour travailler que d'avoir des connaissances, si utiles soient elles. Nous sommes au coeur d'un sujet d'actualité.

Photo Edith Gaudy

Pour certains recruteurs, le diplôme ne fait plus partie du processus de recrutement. On recherche des compétences plus qu’autre chose. Google a été l’une des premières entreprises à oser dire que l’intelligence au travail et les diplômes n'allaient pas forcément de pair. Avoir des équipes qui viennent de formations différentes permet de multiplier les capacités. Certaines grosses entreprises favorisent l’apprentissage en interne plutôt que le recrutement de personnes soit disant pré-qualifiées. Dans le secteur de la musique, la plupart des entreprises étant de petites tailles, les employeurs ont nécessairement besoin de personnes polyvalentes qui n’ont pas peur d'avoir des responsabilités.  De fait, les étudiants de l'IMM sont armés de plusieurs compétences afin de favoriser la réussite de leur projet et l'épanouissement au travail.

Une étude réalisée par Pôle Emploi confirme que 59% des employeurs estiment que «le diplôme n'est pas un critère essentiel» pour trouver un emploi. Cette étude indique aussi l'importance des «compétences comportementales», dites «soft skills», dans le langage des ressources humaines. Pour 60% des employeurs, ces compétences comportementales sont jugées «plus importantes que les compétences techniques». Il s'agit par exemple de la «capacité d'adaptation», de la «capacité à s'organiser» ou encore de «l'autonomie». Un diplôme, reconnu par l’Etat ou non, atteste avant tout d’une formation dans un établissement donné.

Le diplôme de l'IMM reflète des compétences, un savoir-être et des connaissances développées sur 2 années. Face au recruteur le plus important est de se rappeler que ce n’est pas le diplôme qui fait le métier, mais bien la personne qui utilise les compétences acquises durant sa formation pour convaincre et passer à l’action.

Vous voulez travailler dans la musique ?

Notre école est pour vous !