IMM | Institut des métiers de la musique

Jouer aux Echecs, c'est un peu comme travailler dans la musique

16 sept. 2018

Jouer aux Echecs, c'est un peu comme travailler dans la musique

«Deep Blue» devient le premier ordinateur à battre un champion du monde d'échecs (Kasparov en 1997).

«Deep Blue», c'est aussi le nom d'un musicien, le titre d'une chanson de George Harrison et même la dénomination d'un label écossais...

Dans le secteur de la musique, comme aux échecs, le jeu peut être, dans une certaine mesure, «combinatoire à information parfaite» : les coups sont définis par des règles et les joueurs connaissent les règles. Mais dans le secteur de la musique, il y a aussi du hasard, une part de chance et plusieurs règles qui ne sont pas écrites. Pour les étudiants, il y a donc de nombreuses choses à apprendre et à comprendre : c'est pour cela que l'IMM existe.

Il faut vraiment de multiples compétences pour travailler dans la musique. De nombreuses situations imposent d'être un «hyperspécialiste» car la moindre action peut vite devenir très complexe. Comme dans une partie d'échecs. Avant de bouger une pièce, il faut évaluer la position et établir des plans, connaître des séquences, faire des ouvertures, maîtriser quelques règles spéciales tout en sachant que le nombre de parties différentes possibles est quasiment infini.  

La polyvalence est aussi de rigueur car les activités nécessaires au développement d’un projet musical sont de plus en plus variées.

Le fou, la tour et la dame sont des pièces à longue portée. Mais il faut aussi composer avec le roi (finalement l'une des plus faibles pièces), avec les pions qui sont les seuls à pouvoir être promus et avec les cavaliers qui peuvent passer par-dessus les autres. Tous les joueurs doivent apprendre à utiliser ces six pièces qui se déplacent différemment sur l'échiquier.

Enfin, il est important d'être et de rester passionné(e) car de nombreux efforts sont nécessaires pour constamment s’adapter aux changements. Il faut prendre plaisir à jouer, même en cas d'échec !

Pour développer les compétences des étudiants de l'IMM et favoriser leur évolution dans le secteur de la musique, des travaux pratiques et des travaux dirigés sont généralement associés à de nombreuses rencontres avec des professionnels. Élaborer un budget de production, constituer des demandes de subventions, calculer des redevances ou des droits de reproduction, étudier des contrats... là aussi, les plaisirs sont variés.

Si vous aimez jouer aux échecs, vous prendrez sans doute facilement beaucoup de plaisir à travailler dans la musique.

mots clés:

Vous voulez travailler dans la musique ?

Notre école est pour vous !